Etoudi Gedeon 19:53:00

Un nouvel exploit enregistré hier grâce à la collaboration entre les membres du comité de vigilance et les forces de défense. L’éveil des membres du comité de vigilance et la prompte intervention des forces de défense ont permis d’éviter un bain de sang, hier à 4h à Kolofata. 

Selon le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, deux jeunes filles portant des ceintures explosives avaient pris la route de la mosquée de Kolofata au petit matin. Seulement, elles ont été identifiées comme suspectes, puis interpellées. Face au danger, les deux porteuses d’explosifs ont pris la fuite. Une prompte réaction d’un membre du comité de vigilance permettra de loger une flèche dans le dos de l’une d’entre elles.

Cette dernière s’est écroulée, puis a actionné sa ceinture explosive et s’est tuée. La deuxième porteuse de bombes est allée se refugier derrière un arbre. Entre-temps, les membres du comité de vigilance ont alerté les forces de défense. Arrivés sur les lieux, les militaires l’ont sommé de se rendre. Sans suite, elle a été abattue, n’ayant pas actionné la bombe. Cette ceinture explosive se trouve d’ailleurs entre les mains des forces de défense camerounaises.

Face à cet autre exploit, le Mincom a tenu, au nom du chef de l’Etat, à « exalter et magnifier le courage, la vigilance, l’engagement des membres de comité de vigilance. Grâce à leur sens d’éveil, le pire a été évité ». Issa Tchiroma Bakary a rappelé que leurs efforts sont hautement appréciés par l’ensemble de la nation camerounaise. « Un travail irremplaçable », face à un ennemi aussi invisible qu’imprévisible.

Et donc, la seule manière de leur tenir tête et de les défaire, « c’est de mettre à contribution les populations à travers les comités de vigilance, qui travaillent en symbiose avec nos forces de défense et de sécurité », a souligné le Mincom. D’où l’appel ardent à une vigilance accrue, de jour comme de nuit, à l’ensemble de toute la population camerounaise. Aux forces de défense, le Mincom a réitéré les félicitations du chef de l’Etat, chef des Armées, dont « les prouesses répétitives sont connues et reconnues à travers le monde ».

Pour saluer la mémoire des soldats et les membres du comité de vigilance tombés, Issa Tchiroma a rappelé que leur sacrifice ne sera jamais vain. Une détermination plus forte au moment où la Force multinationale mixte se met en branle, et alors que le Nigéria monte également en puissance et assène des coups redoutables à cet ennemi barbare. Lequel est acculé et risque de multiplier des « coups de mains ». Mais pour Issa Tchiroma Bakary, la fin n’est qu’une question de temps.

Sources : A la une aujourd'hui

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.