Etoudi Gedeon 20:07:00

Les propriétaires du restaurant couvraient leurs dépenses en systèmes de filtrage de l'air en ajoutant 1 yuan (0,14 euro) à chaque addition, sans pour autant en prévenir leurs clients.

Plusieurs clients ont exprimé leur mécontentement concernant cette nouvelle ligne dans l'addition. Finalement, le gouvernement de la région a poussé les propriétaires du restaurant à en finir avec cette pratique. Les autorités ont souligné qu'un service ne devait pas être vendu comme une marchandise.

Plusieurs villes chinoises sont actuellement confrontées à de graves problèmes écologiques liés à la qualité de l'air. Les smogs sont des évènements fréquents. Pékin, capitale chinoise, n'est pas une exception.

Sources : Sputnik France


Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.