Etoudi Gedeon 10:44:00
Image d'illustration - Droits réservés
La vie humaine est sacrée et Dieu qui l’accorde en est jalouse.Mais certaines personnes prennent du plaisir à court circuiter le Tout puissant en mettant fin à la vie des autres. Pour le pouvoir,les africains sont prêts à tout.Un ministre Congolais regrette amèrement avoir sacrifié l’un de ses fils pour son poste.
Il a réuni sa famille et demandé pardon pour se laver la conscience de la mort de son propre fils qu’il avait offert aux membres du pouvoir obscur de Brazzaville.Il semblerait qu’au Congo, les dignitaires sont obligés chacun de sacrifier un être chère pour perpétuer le règne,ce que ce ministre habitant dans la partie nord de Brazzaville fit sans rechigner.
Cette prise de conscience serait survenue après de nombreuses rumeurs faisant état de son éviction du gouvernement lors du prochain remaniement gouvernemental.Lui qui croyait devenir ministre à vie au prix de la vie de son fils,se voit confronter à la réalité de son clan qu’il accuse d’ingratitude. »Malgré les milliards accumulés,l’absence de mon fils se fera toujours notée. Quand je pense à son sourire innocent je maudis le jour où j’ai croisé ce conseillé spécial du chef… » a laissé entendre ce ministre.
Stany Yoka

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.