Etoudi Gedeon 10:37:00

Le complexe a atteint son paroxysme au Congo que les filles n’aiment pas que les hommes utilisent avec elles le préservatif ami 3 pendant l’acte sexuel.Elles veulent les préservatifs de luxe pour se sentir importantes.

Utiliser le préservatif économique Ami 3 avec une fille congolaise dont le but de parer à toute éventualité n’est pas bien perçu pour la simple raison que ce anti contraceptif est jugé dégradant.Victimes du complexe et de la mode,nombreuses sont les filles qui s’opposent à ce que leur homme utilise ce préservatif et exige d’autres mieux cotés disponibles en pharmacie.
Au Congo presque tout relève du complexe.Des malades qui envahissent la pharmacie Mavré au centre ville pour épater,des gens qui préfèrent déjeuner à la mandarine pour « nicker », des filles modestes qui rêvent avoir un smartphone de dernière génération…

Et le préservatif Ami 3 s’avère être un vieux Nokia pour ces filles amoureuses des Samsung Galaxy 6 ou Iphone,qui sont capables de reporter l’acte sexuel si l’homme sort de sa poche ce moyen anti contraceptif économique vendu à 100 frs cfa le paquet de trois. »Tu me vois bien! Est ce que je suis une fille pour baiser avec Ami 3?« .

Mais certaines filles interrogées affirment ne pas aimer ce préservatif non pas pour être économique, mais plutôt pour sa qualité douteuse. »Le préservatif Ami3 se perce facilement et peut nous exposer à tous les risques. Hors ceux de la pharmacie résiste longtemps ».

Sources : Lolaka ya congo

Sur le même thème...

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.