Etoudi Gedeon 13:31:00
Dans un rapport réalisé par un cabinet européen, sur financement de la commission de Bruxelles, sur la compétitivité du Cameroun, les forces de l'économie camerounaise, les plus importantes peuvent se résumer comme suit :


Une position géographique privilégiée qui permet la desserte obligée de l'hinterland tchadien et centrafricain et qui donne au pays la possibilité de se positionner comme hub régional pour de nombreuses activités industrielles et de services ; 

Une stabilité politique et macro-économique (34° place sur 134 dans le classement GCI 2009) ; Des progrès notables dans la mise en œuvre des réformes en dépit d'une conjoncture internationale difficile ; des efforts indéniables en matière de lutte publique contre la corruption et adhésion à l'ITIE en 2005 ; 

Des finances publiques stabilisées : l'initiative PPTE a permis de ramener la dette extérieure et la dette publique à un niveau viable (la dette publique extérieure camerounaise est ainsi passée de 6,5 Mds USD à 2,1 Mds USD en 2006) et, aujourd'hui les gouvernement a assaini la chaîne des dépenses publiques, et sollicite prioritairement le emprunts concessionnels auprès des bailleurs de fonds ; 

Dynamisme entrepreneurial reconnu avec un large vivier de petites et moyennes entreprises assurant la petites industries, la sous traitance des grandes firmes multinationales implantées au pays, et qui aident à densifier l'offre des services en faveur des particulier et des entreprises ; 


Un potentiel important au plan hydroélectrique, minier, agricole, énergétique : Potentiel hydroélectrique, le 1° en Afrique après la RDC (potentiel de production de plus de 13.000 MW) alors que la puissance totale installée actuellement (hydraulique et thermique) n'est que d'environ 930 MW (723 par les 3 centrales hydrauliques et le reste par une quarantaine de centrales thermiques).

On pourrait y ajouter un système financier assaini avec la restructuration bancaire, ainsi que le développement rapide de la micro finance qui apporte des services financiers d'appoint aux Pme et aux acteurs économiques situés hors des zones urbaines.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.