Etoudi Gedeon 19:03:00
Ville de Bafoussam - Image d’illustration - Droits reservés
Elle était portée disparue depuis deux semaines. Les prédateurs humains qui sévissent de plus en plus dans la région de l’Ouest viennent de faire une nouvelle victime. Samedi 5 décembre dernier en effet, un corps mutilé et en état de décomposition avancé a été découvert au quartier Famleng dans l’arrondissement de Bafoussam 2ème. 

Il sera identifié comme celui de Carole Samantha Kamogne. Agée de 16 ans, cette élève en classe de 1ère comptabilité et gestion (CG) au lycée technique de Banengo, était portée disparue depuis deux semaines. Dans le cadre de l’enquête ouverte, certains de ses camarades de classe, suspectés, ont été interpellés, puis relaxés une semaine plus tard. Après de multiples recherches, c’est dans une broussaille que son corps sera retrouvé.

Visiblement, elle serait tombée dans le traquenard d’hommes sans scrupule qui l’ont tué, enlevé certains de ses organes dont les yeux, avant de jeter ses restes dans cette broussaille. Ce nouveau crime que d’aucuns inscrivent dans le registre des crimes rituels, vient s’ajouter aux multiples autres que le chef-lieu de la région de l’Ouest, a connu dans un laps de temps très réduit.

Vivien Tonfack

Sur le même thème, les crimes rituels au Cameroun...
 

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.