Etoudi Gedeon 08:45:00

Lors d’un rassemblement à Mberengwa cette semaine, la Première dame du Zimbabwe, Grace Mugagbe dit que les femmes qui portent des mini-jupes ne doivent blamer personne mais elles-mêmes si elles sont v*olées par des pervers s3xuels.
« Si vous vous promenez partout portant des mini-jupes qui affichant vos cuisses et invitant les hommes à baver sur vous, alors vous voulez vous plaindre quand vous avez été violée? c’est malheureux parce que ce sera de votre faute. »

Quelle déclaration! La Première Dame a ensuite appelé les femmes à porter des robes longues ou des pantalons. Elle a déclaré que le type d’habillement qui laisse les jambes des femmes exposées, est un résultat de la décadence morale.

Sources : Africeleb.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.