Etoudi Gedeon 14:42:00
A 69 ans, Otis Johnson découvre un nouveau monde après 44 années passées en prison. (Capture d’écran de la vidéo)

Après avoir rencontré Otis Johnson, vous ne verrez plus notre monde et l’incarcération de longue durée de la même manière.

Son nom est Otis Johnson. A l’âge de 25 ans et après une tentative de meurtre sur un officier de police, direction la case prison. Et aux Etats-Unis, les peines sont lourdes et dans certains cas discutables. Après 44 longues années passées derrière les barreaux, il retrouve aujourd’hui sa liberté. Une seconde vie pour un second souffle, dans un tout nouveau monde et l’une de ses plus grandes métropoles : New York. Un univers commun pour nous, qui avons évolué avec lui, mais inédit pour cet homme maintenant âgé de 69 ans.

Entre son incarcération et sa sortie de prison, beaucoup d’encre a coulé : révolutions technologiques, guerres, investitures historiques, découvertes, inflation, nourriture, moyens de locomotion… Après avoir été pris par son récit, il devient alors intéressant de voir le regard qu’il porte sur un monde ultra-connecté. Une vision traversée par une palette de sentiments, positifs ou négatifs, entre émerveillement et peur.

Et, lorsqu’il confie ses principaux plaisirs : “être au soleil et observer les passants” : on se rend compte que c’est dans sa simplicité que la vie est appréciable. Puis, quand il parle de son principal manque, la famille, et de sa volonté de survivre dans un monde difficile pour lui : on ne peut rester insensible.

Plongée, à travers ce mini-documentaire réalisé par Al Jazeera English et repéré sur Reddit, dans la nouvelle vie de cet homme tout aussi attachant que touchant.

Sa manière de parler bouleverse. Avec l’impression que ses mots proviennent de la bouche d’un jeune de 25 ans dans un corps qui en supporte 69. Le moindre détail le fascine : il suffit de voir, lors de son passage dans un magasin alimentaire, à quel point de simples couleurs variées d’emballages l’interpellent. Anecdotique pour nous, bluffant pour lui. Il se passionne pour des produits que l’on connaît tous, mais que lui découvre pour la première fois.

La première fois. Ce sentiment qui nous est cher le traverse à répétition en un laps de temps réduit. Après 44 ans passés en prison, tout est à refaire. Le monde a changé. Internet, smartphones, mails… : on a grandi avec eux, lui doit les savourer et les digérer les uns après les autres. Tel Marty McFly, il est de retour vers le futur. Ce qui est ancré dans notre présent et notre quotidien lui paraît alors futuriste.

A travers cette histoire personnelle se présente face à nous l’examen de la réinsertion dans la société d’une personne longuement incarcérée. Un récit aussi beau que difficile, une fable qui fait longuement réfléchir.

source: konbini.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.