Etoudi Gedeon 07:37:00
L’histoire se passe au Togo dans une maison retranchée non loin de la plage à Agbavi, à 25 kilomètres de Lomé. D’après le site 225news.net, les gendarmes et les populations de la localité ont fait une découverte des plus horribles.


Au domicile du féticheur le sieur Kokou Aholou Agbodjan, il a été trouvé, trente squelettes humains. Les voisins indiquent avoir découvert deux squelettes au domicile du féticheur. Les premiers résultats de l’enquête ont permis de découvrir que l’un des squelettes était celui d’Ahonvi Agbin, un Béninois qui était décédé quelques jours plutôt des suites d’un accident de circulation.

Il faut dire que la ville de Lomé avait été traversée par un sentiment de frayeur pendant une certaine période, avec une vague d’assassinats de jeunes filles. Des crimes intervenus non loin du camp de la Force d’Intervention Rapide (FIR) notamment, à Agoué. La gendarmerie avait présenté des personnes comme étant les présumés auteurs de cette série macabre. Mais depuis, leur procès est attendu.

Sources : Africeleb.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.