Etoudi Gedeon 08:02:00

L’infidélité n’est pas toujours une affaire d’homme. Nous, les femmes, avons toutes, au moins une fois dans notre vie, rêvé d’être dans les bras d’un autre (Tyson Beckford et Brad Pitt compris ;-)). Le passage du rêve à la réalité n’est qu’un pas pour certaines. Mais, comment en arrive-t-on à cet extrême ?


Si l’infidélité masculine est une quasi-institution aux Antilles, l’adultère version féminine est un sujet beaucoup plus tabou. Pourtant, elle n’est pas moins fréquente. Nous avons interrogé trois femmes qui assument ou non leur infidélité et qui ont accepté d’en parler. Culpabilité pour les unes, sexualité exacerbée pour d’autres, les raisons de cet acte peuvent être multiples… Rencontre :

Vanessa : « Il m’a trompé, j’ai ressenti le besoin de faire pareil… histoire de remettre les compteurs à zéro ».

Il y a 5 ans, j’étais à une soirée avec des amies. L’une d’entre elle me dit avoir besoin de me parler : elle avait rencontré mon petit-ami en bonne compagnie. Je lui en ai voulu de me le dire à cet instant là, avec cet air un peu désolé et compatissant. Je suis partie de la fête, à la fois gênée et en colère. Je me suis sentie trahie. Je suis rentrée chez moi en larmes et lui ai dit que je savais tout : qui, quand, etc. Mais, je ne savais toujours pas pourquoi. Il m’a dit qu’il n’avait pas d’explications non plus. Je suis tombée des nues mais, je l’aimais trop pour accepter l’idée que l’on puisse se séparer. Alors, on a essayé de recoller les morceaux. Malgré tous mes efforts, ma rancœur a fini par prendre le pas sur mon amour. J’ai rencontré quelqu’un dans le cadre de mon travail. On s’entendait bien et j’ai fini par me laisser aller. Ensuite, j’ai ressenti une étrange sensation : je n’avais plus le droit de lui en vouloir puisque j’avais fait pareil ! Notre couple n’a évidemment pas tenu ; nous nous sommes séparé d’un commun accord après lui avoir tout avoué.

Stéphanie : « Nous avons choisi d’être un couple libéré… Il sait, je sais, mais nous n’en parlons jamais. C’est ma façon à moi d’être une femme épanouie ».

Je fais partie de ces femmes modernes qui assument leur sexualité. J’ai beaucoup de mal avec l’idée d’avoir un seul homme dans mon lit durant les soixante prochaines années. Je n’associe pas du tout le sexe avec l’amour. Pour moi, ce sont des concepts complètement différents. J’aime mon mari, on est très heureux ensembles mais je ressens ce besoin d’aller voir ailleurs. Je suis une femme gourmande qui aime la vie et ses petits plaisirs. Le sexe en fait partie et je l’assume parfaitement. Mon mari est au courant : à vrai dire, il m’a connu comme ça. Mais, pour être honnête, nous n’en parlons jamais. Cela pourrait blesser l’autre et ce n’est pas du tout l’objectif. Du coup, je ne fais rien qui pourrait l’amener à imaginer quoi que ce soit. Certains diront que j’ai une double vie… C’est un point de vue mais, au moins, tout le monde trouve son compte dans cette situation.

Audrey : « Je me suis sentie incomprise à un moment de notre histoire. J’ai rencontré quelqu’un à qui j’ai pu me confier. On est d’abord devenu très ami, puis amants… aujourd’hui j’ai du mal à m’en défaire ».

Une histoire d’amour ce n’est jamais tout rose. Il y a des hauts et des bas : c’est la vie. Au bout de plusieurs années de relation, j’avais envie d’autre chose, de renouveau. J’avais besoin que notre couple prenne un tournant plus « concret ». Lui n’était pas de cet avis. Il trouvait que l’on avait la chance d’avoir quelque chose qui fonctionnait. Mais, pour moi, ce n’était plus le cas justement. À cette période, nous n’étions plus sur la même longueur d’onde. Certains m’ont dit qu’il était tant de passer à autre chose. Je n’étais pas de cet avis.

Je me suis confiée pendant longtemps à un ami de l’époque. Il me donnait l’impression de comprendre mon point de vue. À force de passer du temps ensemble, nous avons fini par passer à l’acte. J’ai voulu quitter mon ami pour lui… mais non. Aujourd’hui, on se voit moins pour ne plus céder à la tentation. Quelqu’un m’a dit un jour que l’infidélité n’était qu’une question d’opportunité. Alors, je me débrouille pour ne plus avoir cette opportunité qui justement nuit tant à mon couple.
N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire ou par courrier à [email protected]

Sources : Black'In

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.