Etoudi Gedeon 08:08:00
Après les attentats place à la psychose et à l’amalgame. C’est le cas d’un incident à bord d’un vol Southwest Airlines à destination de Philadelphie. 

Maher Khalil et Anas Ayyad, citoyens américains d’origine palestinienne, allaient monter à bord de l’avion lorsqu’un agent de la compagnie américaine leur a indiqué, en s’excusant, qu’ils ne pourraient pas embarquer parce qu’un autre passager, les ayant entendu parler arabe, avait peur de voyager avec eux.

Les deux amis ont été interrogés par le service de sécurité de l’aéroport de Chicago Midway, ainsi que par la police, avant d’être finalement autorisés à embarquer. Une fois à bord, plusieurs passagers inquiets ont demandé à Maher Khalil d’ouvrir la petite boîte blanche qu’il avait en main, a-t-il raconté à la chaîne locale NBC 5 Chicago. « Du coup, j’ai partagé mon baklava (un gâteau oriental) avec eux« , a-t-il expliqué, avec une pointe d’ironie.

L’Express

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.