Etoudi Gedeon 07:37:00
Le président Alassane Ouattara ne prendrait plus Guillaume Soro au téléphone depuis son arrivée en France apprend KOACI d’un proche conseiller du président ivoirien rencontré dimanche matin à Paris en marge de la Cop 21.


Tout indique selon les informations recueillies de cette source et à l’en croire, que l’affaire des écoutes téléphoniques au Burkina transmises à la presse, serait, entre autre, à l’origine de cette décision. 
Celui dont nous garderons l’anonymat à sa demande acquiescera lui même, après avoir reconnu très bien connaitre depuis des années l’actuel président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, de l’authenticité de l’enregistrement diffusé.

Conversation entre Soro et Bassolé qui met, au sujet de la présidentielle au Burkina dont le premier tour s’est ouvert ce jour, d’une part en avant les dissensions avec Hamed Bakayoko, le président ivoirien et l’ancien chef de la rébellion ainsi qu’un plan militaire qui visait à annihiler par les armes la transition politique pour le rétablissement du régime déchu de Compaoré.

Nous apprendrons que Guillaume Soro aurait en vain et à plusieurs reprises tenté de joindre Alassane Ouattara, « silencieux » à l’image de son équipe, sur cette affaire, absent du pays depuis début novembre et annoncé de retour à Abidjan pour le 7 ou le 8 décembre. Dans un sondage proposé récemment sur KOACI, 68% des koacinautes estimait à 68% que les silences de Ouattara et du gouvernement au sujet de l’affaire des écoutes étaient « suspects » (voir détails du sondage ci-dessous ou/et dans la rubrique sondage de KOACI, ndlr).

Sources : KOACI

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.