Etoudi Gedeon 05:44:00
Selon le rapport 2013 de la Commission nationale anti-corruption, 90,47 milliards de FCFA ont été détournés au cours de la période 2002-2011 au Crédit foncier. Ce montant qui est rangé dans la rubrique «déficit financier» du Crédit foncier du Cameroun inclut les sommes mises en cause et détournées.


A en croire Le Quotidien de l’économie qui relaie cette information dans son édition du jeudi 26 novembre 2015, le rapport présenté à Yaoundé le 25 novembre 2015, révèle que, «les sommes mises en cause englobent les dépenses engagées au mépris des textes et des procédures en vigueur. Elles s’élèvent à 76,37 milliards de FCFA. Celles détournées «au sens strict du terme» sont évaluées à 14,09 milliards de FCFA».

«La Conac rappelle que ces détournements massifs ont été découverts à la suite d’une dénonciation qu’elle a reçue le 2 décembre 2011. Cette dénonciation spécifiait au départ qu’il s’agissait de plus de 50 milliards de FCFA. C’est alors que le président de la Conac, Dieudonné Massi Gams, a ordonné un audit administratif et financier de cette institution. Au terme de la descente de la mission de la Conac, il a noté plusieurs irrégularités, et non des moindres», apprend-on des colonnes du journal.

Afin de remédier à «la mauvaise gouvernance» du CFC, la Conac recommande entre autres, la réorganisation de la direction de l’audit et de la direction du contrôle de gestion, la mise en place des outils appropriés et le recrutement d’un personnel compétent et honnête. Au plan des sommes détournées et des crédits non remboursés: la saisine du Tribunal criminel spécial pour l’application de la loi pénale et la mise en œuvre des procédures légales de recouvrement des crédits non remboursés, peut-on lire.

Sources : Cameroon-Info.Net HeadLines

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.