Etoudi Gedeon 08:08:00
Photo: (c) Souley

Comme à la Fédération camerounaise de rugby, ce sont deux finales de la Coupe du Cameroun qui se sont disputées à la Fédération camerounaise d’haltérophilie. Elles ont été organisées le 14 novembre 2015 par les deux dirigeants qui se disputent la présidence de cette association.

André Bong a fait tenir sa compétition au campus 1 de l’université de Douala. Boukar Tikiré a fait disputer ses épreuves dans la capitale, Yaoundé. Mais c’est la Coupe organisée à Yaoundé qui a été légitimée si l’on s’en tient à la présence du ministre des sports et de l’éducation physique Pierre Ismael Bidoung Mkpatt, venu assister aux épreuves.

Contacté ce samedi 21 novembre 2015 par cameroon-info.net, André Bong s’en prend à  Blaise Omgba, le directeur des normes et du suivi des organisations sportives (Dnsos) au ministère en charge des sports. Il est accusé d’avoir « intentionnellement induit le ministre des sports et de l’éducation physique en erreur ». Bong accuse Blaise Omgba de collusion maffieuse avec Boukar Tikiré. Selon lui, le haut fonctionnaire « deale » avec son rival. Il soutient alors qu’en tant que régisseur d’une compétition continentale tenue au Cameroun il y a quelques années, il n’avait pu justifier l’utilisation du budget de 300 millions de francs Cfa débloqué. Il ajoute qu’en tant que commissaire du gouvernement à la dernière élection fédérale, l’homme avait fermé les yeux sur « de grossières fraudes et irrégularités ».

Bong croit que « Boukar Tikiré et  Blaise Omgba ont beaucoup d’accointances ». Il soupçonne les deux de vouloir de nouveau gérer ensemble le budget du prochain championnat d’Afrique d’haltérophilie prévu à Yaoundé. André Bong se dit d’autant plus étonné de voir sa légitimité contestée qu’il a été reconnu par le Tribunal administratif de Douala. Il promet de solliciter de nouveau la justice afin qu’elle annule les trophées qui vont être remis par le chef de l’Etat à l’occasion de la finale de la Coupe du Cameroun de football masculin. « Les trophées reviendront à ceux qui les ont gagnés à Douala », jure-t-il.    


Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.